Actualités, Médias et publications

Viser juste, frapper fort. Iris von Roten par la traductrice Camille Logoz

Iris von Roten a écrit le manifeste féministe le plus important de Suisse, mais ce n’est que des dizaines d’années plus tard que ce texte a été redécouvert. Quel rôle peut jouer la traduction dans la revalorisation d’un texte ? Quelle est l’étendue de l’actualisation qu’elle permet ? À l’ère post-#MeToo​, la traduction de « Frauen im Laufgitter », un texte issu de la première vague, pose d’importantes questions. Si les luttes ont évolué, est-ce toujours la même lame de fond qui soulève les colères d’aujourd’hui et d’hier ?
Comment transposer la radicalité d’une pensée entre les époques et entre les langues ?
Da treffen, wo es wehtut. Iris von Roten verfasste das wichtigste feministische Manifest der Schweiz – ein Text, der erst Jahrzehnte später wertgeschätzt wurde. Welche Rolle kann eine Übersetzung in der Wiederentdeckung eines Textes spielen? Inwiefern darf ein Text durch die Übersetzung aktualisiert werden? Auch in der Post-#MeToo​-​​Ära stellt die Übersetzung von « Frauen im Laufgitter », ein Text aus der ersten feministischen Welle, noch immer wichtige Fragen. Die Kämpfe mögen sich weiterentwickelt haben, doch sind es nach wie vor die gleichen Themen, welche die Gemüter erhitzen? Wie überträgt man die Radikalität einer Schrift von einer Epoche und Sprache in die andere?
Article
Actualités, Médias et publications

Le film, teasers 1,2,3

BILAN D’UNE EPOPEE : 50 ans du droit de vote des femmes en Valais

A l’occasion de cet anniversaire, Via Mulieris a souhaité recueillir le témoignage de personnalités féminines qui ont marqué l’histoire et la vie politique du canton. 

La première partie du film est consacrée à l’histoire du suffrage féminin en Valais et en Suisse. Elle relate la votation de 1957 à Unterbäch et les événements qui ont suivi pour que les citoyens accordent finalement le droit de vote aux femmes en 1970. 

La deuxième partie du film dresse un bilan de l’accès des femmes aux mandats électifs. En 1971, Gabrielle Nanchen est la première Valaisanne élue au Conseil national. L’année suivante, de nombreuses femmes se présentent aux élections communales mais peu sont élues. Aujourd’hui encore, on dénombre moins de 20% de femmes élues au Grand conseil ou dans les Conseils communaux. Ce n’est qu’en 2009 que la première femme accède au Conseil d’Etat : Esther Waeber-Kalbermatten.

Le troisième volet aborde quelques thèmes sociaux qui ont fait l’objet des préoccupations des femmes au cours de ces cinquante dernières années : les questions liées à la contraception et à l’avortement, la difficile conciliation des tâches familiales et professionnelles, le congé maternité, les différences salariales entre hommes et femmes et enfin les questions liées à la violence faite aux femmes. Enfin, la parole est donnée à la jeune génération de femmes, qui expriment clairement leurs attentes et leurs besoins, dont certains thèmes ont été remis en évidence par la grève des femmes du 14 juin 2019.

Article